Mobiles Archiv
Vinciane Despret & Katrin Solhdju

TRAVAUX SUR LE TERRAIN INTERMÉDIAIRE (fr.)

krankenhaus leerLes morts qui ont été oubliés ont vécu dans un mauvais milieu. Les champs de la théorie et de la psychologie constituent un milieu particulièrement inadapté aux morts étant donné que la règle en vigueur dans ces deux disciplines est de ne pas entretenir de relations avec les morts mais de leur donner une interprétation symbolique.  Lors de ses recherches sur les différentes formes de relations existant entre les hommes et leurs morts, Vinciane Despret a décidé de tourner le dos aux normes académiques. A la place, elle a eu recours aux stratégies de recherches mises au point par l’artiste française Sophie Calle : elle a creusé tous les indices, lu tous les livres, regardé tous les films qui lui ont été conseillés et elle a rendu visite à des spiritistes et assisté à leurs séances. Au cours de ces expériences, la psychologue et philosophe a découvert que le sens – du moins en ce qui concerne le rapport entre les vivants et les morts – ne découle pas d’explications mais doit être donné, qu’il est un cadeau. Dans cet entretien avec Katrin Sohldju, spécialiste des sciences de la culture, elle décrit la démarche qui a guidé ses recherches.

 

 

Vinciane Despret a étudié la philosophie, la psychologie et l‘ethnologie. Elle est professeur de philosophie à l’Université de Liège et travaille sur l’ethnopsychologie des masques et des bijoux ainsi que sur les rapports entre les hommes et les animaux, l’ethnologie lui servant ici de pratique scientifique. Son travail de recherche actuel porte sur les différentes formes de relations qu’entretiennent les vivants avec leurs morts. www.vincianedespret.blogspot.com

Katrin Solhdju a étudié les sciences de la culture et des religions à Berlin. Elle est collaboratrice scientifique au sein de l’unité de formation et de recherche de sciences du langage, de lettres et de sociologie des médias de l’Université de Siegen. Ses recherches dans les domaines de la philosophie des sciences et de l’épistémologie historique portent essentiellement sur les théories du savoir et de l’expérimentation sur le vivant. www.vlp.mpiwg-berlin.mpg.de