Mobiles Archiv
Vinciane Despret

PARLER AVEC LES MORTS (fr.)

krankenhaus leerLes hommes ont toujours trouvé de nouveaux moyens pour rester en contact avec leurs morts : à travers des photos, des films, des livres, mais aussi des formes individuelles de deuil qui se distinguent du processus conduisant à la résilience et s’adressent directement aux personnes décédées. Ces derniers temps, on a pu observer un retour des morts sur les lieux de la culture populaire, principalement à la télévision qui les accueille à bras ouverts. Depuis plusieurs années, Vinciane Despret, psychologue et professeur de philosophie, s’intéresse dans son travail de recherche à l’écologie et à l’éthologie des morts et en particulier à la question de savoir ce que pourrait être un milieu adapté aux morts. L’un des principaux défis a été pour elle de trouver un langage qui ne confère trop d’activité ni aux vivants (comme si le contact avec les morts résultait uniquement de leur imagination) ni aux morts (ce qui pourrait laisser penser que leur existence soit autonome). Dans le cadre de ses recherches sur le terrain, recherches inspirées de pratiques artistiques, elle tente également de dépister les esprits dans des romans, des sériés télé ou bien lors de séances de spiritisme. Grâce à un accroissement de la réalité, la « vie des morts », pour reprendre les mots de Despret, modifie et enrichit la vie des vivants.

 

 

Vinciane Despret a étudié la philosophie, la psychologie et l‘ethnologie. Elle est professeur de philosophie à l’Université de Liège et travaille sur l’ethnopsychologie des masques et des bijoux ainsi que sur les rapports entre les hommes et les animaux, l’ethnologie lui servant ici de pratique scientifique. Son travail de recherche actuel porte sur les différentes formes de relations qu’entretiennent les vivants avec leurs morts. www.vincianedespret.blogspot.com